Tout savoir sur la traduction officielle

Tout savoir sur la traduction officielle

6 janvier 2021
 Catégories: Langue et culture, Blog


Comparée aux autres formes de traduction, la traduction officielle est importante et parfois obligatoire contraignante du point de vue juridique. Que signifie exactement la traduction ? Comment reconnaître une traduction officielle ? Quels exemples de traduction officielle pourrions-nous voir ? Et qu'en est-il des traductions non certifiées ou non officielles ?

Qu'est-ce qu'une traduction ?

Contrairement aux idées reçues, traduire un document ne signifie pas l'expliquer ni le résumer. En effet, il s'agit d'une réplique complète d'un document dans une autre langue que l'originale. Pour le cas des documents officiels, l'original et la traduction devraient avoir exactement la même signification. Professionnelle dans son travail, une bonne agence de traduction officielle comme ITS Traductions Sàrl ferait toujours attention à cette différenciation importante.

Comment reconnait-on une traduction officielle ?

Traduit officiellement, un document porte généralement le cachet de son traducteur assermenté. L'intervention de ce dernier est nécessaire afin que le document soit valide et ait la même valeur que l'original. Cela rassurerait certainement les autorités sur la validité du document, mais également sur le professionnalisme du traducteur qui a traduit ce dernier.

Quels exemples de traduction officielle ?

Pour mieux comprendre l'utilité de ce genre de traduction, voici quelques exemples de traduction officielle.

La traduction ICA

Ce type de traduction consiste à traduire les pièces d'identité personnelle des voyageurs et des immigrants. Ainsi, la traduction ICA s'adresse principalement aux personnes qui veulent s'installer dans un autre pays.

Extrêmement importants et précieux, ces documents comprennent plusieurs informations, notamment les autorisations de travail, l'état de santé, les permis de conduire, les autorisations policières, etc. En effet, chaque pays a ses propres exigences en termes d'immigration.

La traduction d'un relevé de notes

La traduction d'un relevé de notes est aussi un autre exemple de traduction officielle. En effet, tout relevé de notes doit être traduit officiellement en cas de changements d'école ou d'université. Les traducteurs effectuent généralement ce type de traduction mot par mot dans son contexte académique pour qu'il soit clairement compréhensible par son destinataire. Sans relevé de notes traduit officiellement, il est difficile, voire impossible, pour un étudiant d'intégrer un nouvel établissement scolaire ou une université.

Qu'en est-il des traductions non certifiées ou non officielles ?

Les traductions non certifiées ou non officielles ne sont pas effectuées par des traducteurs assermentés. Sans aucune formalité judiciaire, ces types de traduction sont faits généralement sous forme électronique : Powerpoint, Excel, Microsoft Word ou PDF. Il faut noter qu'une telle traduction ne sera jamais reconnue devant un tribunal, même si elle est correcte à 100 %.